#2

Gerhard Richter:

Abstraction & Appearance

L'invité - Hélène Giannecchini, historienne de la photographie, chercheuse et commissaire d’exposition à la BNF. Elle a passé 8 ans à découvrir, creuser, distancer, rassembler les morceaux de vie de la photographe Alix Cléo Roubaud, pour finalement publier un essai sur sa vie et son œuvre, intitulé Une image peut-être vraie, publié aux éditions du Seuil en 2014.

Du 9 novembre 2016 au 5 février 2017, l’exposition «Gerhard Richter: Abstraction and Appearance» donne à voir une sélection d’œuvres du peintre allemand allant de 1973 à nos jours. Elle s’intéresse à la relation que l’artiste entretient avec la perception de la réalité. Persuadé que l’on ne peut restituer la réalité sur une toile, l’artiste s’attache dès lors à transmettre sa vision par les moyens qu’on lui connaît - à savoir l’abstraction -

Pour faciliter la compréhension des points que nous venons d’évoquer, le Musée juif de Moscou, également Centre de la tolérance, a choisi d’articuler son exposition autour de l’oeuvre Birkenau. Sans même avoir vu l’oeuvre, on comprend déjà qu’elle soulève des enjeux notamment sur la représentation d’un événement que nous n’aurions pas vécu. Une expérience de la réalité qui s’appréhende non sans quelques outils…

 

Mais N’ayez pas peur, d’ici quelques minutes nous vous donnerons les clés pour comprendre cette exposition que l’on peut traduire par Gerhard Richter : Abstraction et Apparence.

CRÉDITS - 

Avec :

Hanna Rosenblum, Comédienne, Rédactrice

Victor Taïeb, Comédien

Mathilde Blondeau, Rédactrice, Voix

Déborah Gutmann, Animatrice et Rédactrice

 

Avner Azoulay, Prise de son, montage, mixage

Déborah Gutmann, Réalisation, Production 

Tony Romero, Visuels 

 

Hélène Giannecchini, Invité